Blog

Migraine

Migraine

La migraine est un mal de tête bien définie

Signes annonciateurs d’une migraine (appelés aura)

Ils permettent de prédire la survenue de la migraine. Ces symptômes durent de 5 à 60 minutes.

  • Visualisation de bandes lumineuses, de scintillements, des éclairs lumineux, des lignes de couleurs vives, un dédoublement de la vue
  • Taches noires dans le champ visuel
  • Picotements ou fourmillements (paresthésie) souvent autour de la bouche,
  • Difficultés à parler
  • Rarement paralysie d’un côté du corps

Ces signes disparaissent complètement en moins d'une heure, pour céder la place aux maux de tête.

Symptômes :

  • Crises douloureuses de 4 à 72 heures entre lesquelles les symptômes disparaissent complètement
  • Douleur battante (au rythme des battements du cœur), ou à type de brûlure, de sensation de tête prise dans un étau
  • Douleur située que d’un côté du crâne ou près d’un oeil
  • Douleur augmentée par la lumière et le bruit
  • Parfois accompagnée de nausées et de vomissements

Consulter un médecin

  • Premier mal de tête intense
  • Mal de tête différent des migraines habituelles ou de symptômes inhabituels (évanouissement, perte de vision, difficulté à marcher ou à parler);
  • Aggravation des migraines : plus en plus douloureuses ou de plus en plus fréquentes
  • Déclenchées par l’exercice physique, les relations sexuelles, le fait d’éternuer ou de tousser (notez qu’il est normal qu’une migraine déjà présente s’intensifie durant ces activités)
  • Maux de tête après une blessure à la tête
  • Fièvre

Facteurs favorisants :

  • Sexe féminin (3 fois plus de femme que d’homme)
  • Fatigue
  • Manque de sommeil
  • Stress
  • Consommation d’alcool, de chocolat, d’aliments trop riches, certains aliments fermentés
  • Jeun
  • Fin du cycle menstruel (probablement lié à la chute des hormones féminines (œstrogènes)

Comment prévenir les migraines

Le meilleur moyen est d’identifier les facteurs déclenchants. Ils sont très nombreux.

S’ils sont difficiles à mettre en évidence, tenir un journal des migraines en écrivant les circonstances d’apparition, les aliments et boisson ingérés les heures précédentes, les conditions extérieurs, l’état d’anxiété.

Ce journal permettra aussi de noter les signes des auras afin d’identifier au plus tôt la survenue de la migraine.

Traitement des migraines: Télécharger l'App BoBo

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

 

Lumbago

Mal de dos

Il est appelé aussi de façon populaire « tour de rein ». La douleur est située dans le bas du dos souvent du côté droit ou gauche et survient souvent brutalement après un faux mouvement.

Il n’a pas d’atteinte particulière au niveau des articulations ou des disques car il s’agit d’un problème musculaire. On observe une inflammation très importante des muscles et des ligaments autour de la colonne vertébrale. Pour certain il s’agirait d’une entorse inter apophysaire postérieure (atteinte de ligaments tendus entre deux vertèbres). Il n’y a donc pas d’atteinte nerveuse. Les douleurs sont augmentées par la toux, les éternuements, la défécation.

Ces douleurs sont soulagées en position allongée. Le premier réflexe est donc de ne plus faire de mouvement, ce qui va ralentir la guérison.

Symptômes : 

  • Douleur lombaire (bas du dos)
  • Sensation de blocage
  • Début brutal
  • Pas de douleur dans les jambes, dans le ventre ou ailleurs
  • Soulagée par la position allongée

Circonstance d’apparition :

  • A un faux mouvement, parfois anodin
  • Un effort brusque ou inhabituel
  • Au port d’une lourde charge
  • Geste pas fait dans une bonne posture

Consulter un médecin :

  • Douleur ne cédant pas ou ne s’améliorant pas après 4 semaines (la moitié des lumbagos disparaissent en 2 jours)
  • Douleurs dans le ventre, la poitrine ou la mâchoire
  • Difficultés à bouger les orteils ou la jambe
  • Douleur dans la cuisse ou la jambe
  • Fièvre, malaise, sueurs
  • Essoufflement ou pâleur

Aucuns examens radiologiques ne sont nécessaires en cas de lumbago confirmé par votre médecin.

Facteurs favorisants le lumbago

  • La méconnaissance des gestes protégeant le dos lors des mouvements
  • L’excès de poids
  • La sédentarité (manque d’exercice physique)
  • Un travail physique exigeant (lourdes charges, exposition aux vibrations)
  • Une grossesse qui entraine une cambrure du dos plus importante
  • L'âge
  • Le stress
  • Un travail posté ou répétitif
  • Des activités sportives ou professionnelles qui augmentent le risque de faux mouvements
  • Des antécédents de traumatisme du dos, de scoliose, de déformations de la colonne vertébrale.

Traitement: Télécharger l'App BoBo

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

  •  

 

 

  •  

 

 

 

Fracture de côte

Fracture de cote

Une fracture de côte survient après un choc violent sur la poitrine : coup, chute.

Consulter un médecin :

  • Difficulté respiratoire
  • Malaise avec envie de vomir, étourdissement, palpitation
  • Douleur de plus en plus forte
  • Pâleur avec sueur

Ces signes peuvent signaler une fracture associée du foie, de la rate ou d’un rein ou également être le signe d’un décollement pulmonaire (pneumothorax).

  • Douleur apparue sans choc ni traumatisme notamment chez les personnes âgées
  • Douleur persistante au-delà de 2 mois

Dans tous les cas mieux vaut consulter un médecin car il est nécéssaire d' éliminer une lésion associée.

Symptômes :

  • Douleur au point du choc
  • Douleur provoquée par chaque respiration
  • Douleur augmentée lors des grandes inspirations, au rire, éternuement, toux

Seule un examen radiologique des côtes peut confirmer la ou les fractures.

Soulager une fracture de côte :

Les fractures de côtes simples guérissent par elle-même sans traitement spécifique.

Le traitement vise principalement à soulager la douleur :

  • Appliquer une poche de glace au point de choc
  • Pas de bandage ou de corset car l’immobilisation ralenti le temps de consolidation de la fracture.
  • Essentiellement du repos
  • Des traitements antidouleur ou relaxant musculaire peuvent soulager partiellement la douleur mais jamais totalement
  • Pose de strapping visant à limiter certains mouvements douloureux (cf lien video)

Liens:

 

Punaises de lit

Punaises de lit

Presque disparus dans les années 90, elles sont aujourd’hui de plus en plus présentes.

Les punaises de lit sont des arthropodes de couleur brun-rouge, avec un corps ovale et aplati. Elles n'ont pas d'ailes et possèdent des poils microscopiques qui leur donnent un aspect rayé.

Les punaises des lits adultes mesurent 5 à 8 mm de long. Les nymphes sont translucides et de couleur plus claire. En devenant adultes, elles deviennent de plus en plus foncées et opaques. Elles se nourrissent de sang humain à tous les stades de leur développement.

Elles occupent tous les tissus d’un logement mais les literies le plus souvent.

Contamination :

N’importe quel logement peut être infecté. L’augmentation de l’infestation est d’ailleurs en parti liée au développement du tourisme.

Cette infection peut se faire au retour d’un voyage après avoir été en contact avec des punaises de lit dans un hôtel le plus souvent. Les punaises de lit vont contaminer bagages et sac de linge sale.

Vous pouvez également emménager dans un logement déjà contaminé. Ces insectes peuvent rester cacher pendant plusieurs semaines sans se nourrir.

Les punaises de lit peuvent s’installer dans tous les recoins d’une pièce tels que les plinthes, les prises électriques, les lattes du plancher, les meubles, les tableaux, les bouts de tapisserie décollés, les crevasses dans les murs… bref tous les refuges à l’abri de la lumière (parquet, lino) où on peut glisser une carte de crédit (elle est aussi plate que ça).

 

Symptômes :

  • Piqûres souvent indolores : traces rouges sur la peau comme une piqûre de moustique. On trouve généralement de trois à quatre piqûres en ligne droite ou groupées au même endroit sur la peau. Les piqûres sont le plus souvent sur les parties exposées des bras, des jambes et du dos
  • Démangeaisons
  • Sommeil perturbé

La réaction dépend de la sensibilité de l'individu :

  • Pour certains, les piqûres disparaissent au bout de quelques heures voire quelques jours sans traitement.
  • D'autres ne savent même pas qu'ils ont été piqués et ne verront aucune piqûre avant quelques mois d'infestation.
  • Mais pour d'autres, c'est une réaction allergique immédiate et localisée, sortes de boursouflures démangeants de couleur rouge vif très douloureuses

Consulter un médecin :

  • En cas de grosse réaction : grosse boursouflure avec démangeaisons importantes
  • Point de piqûre gratté devenant douloureux, chaud, suintant signes de surinfection

Comment traiter ?  Télécharger l'App

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android

 

Rhume des foins - Allergies

Allergie

Le rhume des foins est l’appellation populaire de la rhinite allergique survenant au printemps. C’est une allergie aux pollens et aux graminées.

Cette rhinite allergique peut également se manifester toute l’année en cas d’allergie à d’autre plante, acariens, animaux ou matériaux.

Symptômes

  • Ecoulement nasal clair
  • Yeux rouges qui piquent
  • Gorge qui gratte
  • Eternuements répétés
  • Fatigue
  • Se manifeste en général au printemps et en été en cas d’allergie aux pollens (rhinite saisonnière ou rhume des foins) mais peut aussi durer toute l’année (rhinite persistante ou apériodique) en cas d’allergie aux acariens par exemple.

Consulter un médecin

  • Démangeaisons cutanées avec boutons ou plaques rouges
  • Difficulté respiratoire
  • Sifflement respiratoire
  • Langue et/ou Gorge gonflée
  • Sensation d’étouffement

Prévenir la rhinite allergique

Eviter l’exposition aux allergènes

  • Evitez les endroits où l’herbe vient d’être coupée
  • Gardez au maximum les portes et fenêtres fermées en période de vent
  • Aérer votre logement avant 9h et après 20h
  • Evitez de sortir en fin de matinée et en début de soirée, périodes où le taux de pollen est le plus élevé
  • Préférez les vacances au bord de la mer plutôt qu’en campagne
  • Roulez en voiture les fenêtres fermées, la plupart des voitures étant équiper de filtre anti-pollen
  • Laissez vos animaux domestiques à l’extérieur le plus possible
  • Evitez les objets sur lesquels s’accumulent la poussière (rideaux, meubles rembourrés…)

Eliminer les allergènes

  • Lavez-vous les cheveux et prenez une douche après être sorti (cela permet d’éliminer les allergènes qui se sont déposés sur vos cheveux et vos vêtements
  • Utiliser un spray nasal à l'eau de mer
  • Utilisez une literie traitée anti acarien (oreiller, matelas, drap housse)
  • Passez souvent l’aspirateur si possible muni d’un filtre HEPA qui retient les particules allergènes (pollens, acariens, moisissures…)
  • Evitez la moquette au sol et les tapis

Comment prévenir et traiter ces allergies? Télécharger l'App

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android

 

 

×