Blog

Punaises de lit

Punaises de lit

Presque disparus dans les années 90, elles sont aujourd’hui de plus en plus présentes.

Les punaises de lit sont des arthropodes de couleur brun-rouge, avec un corps ovale et aplati. Elles n'ont pas d'ailes et possèdent des poils microscopiques qui leur donnent un aspect rayé.

Les punaises des lits adultes mesurent 5 à 8 mm de long. Les nymphes sont translucides et de couleur plus claire. En devenant adultes, elles deviennent de plus en plus foncées et opaques. Elles se nourrissent de sang humain à tous les stades de leur développement.

Elles occupent tous les tissus d’un logement mais les literies le plus souvent.

Contamination :

N’importe quel logement peut être infecté. L’augmentation de l’infestation est d’ailleurs en parti liée au développement du tourisme.

Cette infection peut se faire au retour d’un voyage après avoir été en contact avec des punaises de lit dans un hôtel le plus souvent. Les punaises de lit vont contaminer bagages et sac de linge sale.

Vous pouvez également emménager dans un logement déjà contaminé. Ces insectes peuvent rester cacher pendant plusieurs semaines sans se nourrir.

Les punaises de lit peuvent s’installer dans tous les recoins d’une pièce tels que les plinthes, les prises électriques, les lattes du plancher, les meubles, les tableaux, les bouts de tapisserie décollés, les crevasses dans les murs… bref tous les refuges à l’abri de la lumière (parquet, lino) où on peut glisser une carte de crédit (elle est aussi plate que ça).

 

Symptômes :

  • Piqûres souvent indolores : traces rouges sur la peau comme une piqûre de moustique. On trouve généralement de trois à quatre piqûres en ligne droite ou groupées au même endroit sur la peau. Les piqûres sont le plus souvent sur les parties exposées des bras, des jambes et du dos
  • Démangeaisons
  • Sommeil perturbé

La réaction dépend de la sensibilité de l'individu :

  • Pour certains, les piqûres disparaissent au bout de quelques heures voire quelques jours sans traitement.
  • D'autres ne savent même pas qu'ils ont été piqués et ne verront aucune piqûre avant quelques mois d'infestation.
  • Mais pour d'autres, c'est une réaction allergique immédiate et localisée, sortes de boursouflures démangeants de couleur rouge vif très douloureuses

Consulter un médecin :

  • En cas de grosse réaction : grosse boursouflure avec démangeaisons importantes
  • Point de piqûre gratté devenant douloureux, chaud, suintant signes de surinfection

Comment traiter ?  Télécharger l'App

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android

 

Rhume des foins - Allergies

Allergie

Le rhume des foins est l’appellation populaire de la rhinite allergique survenant au printemps. C’est une allergie aux pollens et aux graminées.

Cette rhinite allergique peut également se manifester toute l’année en cas d’allergie à d’autre plante, acariens, animaux ou matériaux.

Symptômes

  • Ecoulement nasal clair
  • Yeux rouges qui piquent
  • Gorge qui gratte
  • Eternuements répétés
  • Fatigue
  • Se manifeste en général au printemps et en été en cas d’allergie aux pollens (rhinite saisonnière ou rhume des foins) mais peut aussi durer toute l’année (rhinite persistante ou apériodique) en cas d’allergie aux acariens par exemple.

Consulter un médecin

  • Démangeaisons cutanées avec boutons ou plaques rouges
  • Difficulté respiratoire
  • Sifflement respiratoire
  • Langue et/ou Gorge gonflée
  • Sensation d’étouffement

Prévenir la rhinite allergique

Eviter l’exposition aux allergènes

  • Evitez les endroits où l’herbe vient d’être coupée
  • Gardez au maximum les portes et fenêtres fermées en période de vent
  • Aérer votre logement avant 9h et après 20h
  • Evitez de sortir en fin de matinée et en début de soirée, périodes où le taux de pollen est le plus élevé
  • Préférez les vacances au bord de la mer plutôt qu’en campagne
  • Roulez en voiture les fenêtres fermées, la plupart des voitures étant équiper de filtre anti-pollen
  • Laissez vos animaux domestiques à l’extérieur le plus possible
  • Evitez les objets sur lesquels s’accumulent la poussière (rideaux, meubles rembourrés…)

Eliminer les allergènes

  • Lavez-vous les cheveux et prenez une douche après être sorti (cela permet d’éliminer les allergènes qui se sont déposés sur vos cheveux et vos vêtements
  • Utiliser un spray nasal à l'eau de mer
  • Utilisez une literie traitée anti acarien (oreiller, matelas, drap housse)
  • Passez souvent l’aspirateur si possible muni d’un filtre HEPA qui retient les particules allergènes (pollens, acariens, moisissures…)
  • Evitez la moquette au sol et les tapis

Comment prévenir et traiter ces allergies? Télécharger l'App

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android

 

 

Mauvaise haleine

Mauvaise haleine

Appelée aussi halitose, elle peut être gênante au quotidien. Elle est provoquée dans la grande majorité des cas par le développement de bactéries dans la bouche et la surface de la langue.

Facteurs favorisants

  • Ingestion de certains aliments : ail, oignon, anchois, fromage, charcuterie
  • Bourrage alimentaire des dents : nourriture coincé entre les dents en fermentation
  • Tabac
  • Alcool
  • Café
  • Jeun

Causes médicales

  • Caries dentaires
  • Gingivite
  • Maladies parodontales (infection bactérienne des tissus qui entourent et protègent les dents)
  • Mycose buccale ou œsophagienne
  • Infection ORL : Sinusite, Rhinite, Angine
  • Cancer ORL

Consulter un médecin 

  • Douleur de la gorge associée avec fièvre
  • Palpation de ganglion au niveau du cou ou sous la machoire
  • Fièvre inexpliquée apparut en même temps que la mauvaise haleine

Comment traiter la mauvaise haleine? Téléchargez l'appli BoBo:

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

Hémorroïdes

Hémorroïdes

 

Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se forment dans le canal anal ou sur  l’anus.

On distingue 2 types d’hémorroïdes :

  • Les hémorroïdes externes situées au niveau de l’anus. Elles sont plus sensibles que les hémorroïdes internes.
  • Les hémorroïdes internes se forment à la partie inférieure du rectum appelée canal

anal. Elles sont classées selon leur évolution :

1er degré : L’hémorroïde demeure à l’intérieur de l’anus.


2ème degré : L’hémorroïde sort de l’anus au moment de la défécation, et revient en position normale à l’arrêt de l’effort.


3ème degré : L’hémorroïde doit être replacée délicatement avec les doigts après la défécation.


4èmedegré : L’hémorroïde ne peut être replacée à l’intérieur de l’anus.

 

Facteur favorisants

  • Constipation ou de diarrhée chronique
  • Obésité
  • Port régulier de charges lourdes
  • Grossesse
  • Pratique régulière du coït anal.

 

Symptômes

Ils sont souvent intermittents :

  • Démangeaisons ou brûlures anales
  • Inconfort en position assise
  • Saignements avec ou sans une légère douleur lors de la défécation
  • Sensation de corps étranger dans le rectum
  • Sortie par l’anus de protubérances sensibles (seulement dans le cas d’hémorroïdes internes du 2e, 3e ou 4e degré).

Crise hémorroïdaires : symptomes d’hémorroides pendant quelques jours, puis les symptômes se résorbent.

 

Consulter un médecin

Saignement

Douleur

Impossibilité d’aller à la selle depuis plus de 48 heures

Fièvre accompagnant les douleurs anales

 

Traitement préventif

  • Augmenter la quantité de fibres dans l’alimentation : fruits, légumes, céréales e

les pains de grains entiers sont d’excellentes sources de fibres. Les fibres ramollissent les selles et augmentent leur volume, ce qui facilite leur expulsion en douceur.


  • Boire au moins 2L de boisson par jour (alcool exclu).
  • Pratique d’une activité physique régulière pour stimuler le transit intestinal.
  • Ne pas rester assis de longues heures. Si l’on ne peut faire autrement, se lever

régulièrement, pour 1 ou 2 minutes.

  • Aller à la selle régulièrement. Ne pas retarder le moment de déféquer si le besoin se fait

sentir. Plus on attend, plus les selles deviennent sèches et dures. Au moment de la défécation,

  • Eviter de forcer en retenant son souffle pour aller à la selle
  • Ne pas rester assis sur le siège de la toilette plus longtemps qu'il ne le faut 

 

Comment traiter les hémorroïdes ? Téléchargez l'appli BoBo:

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android

Gorge douloureuse

Mal de gorge

Le mal de gorge peut être le signe de plusieurs types de pathologies en fonction de la partie atteinte :

- Pharyngites : inflammation des tissus de la gorge (pharynx). Avaler, parler ou respirer peut-être douloureux.

- Amygdalites : la douleur est plus localisée et siège au niveau d'une ou des deux amygdales. Elle entraîne des difficultés importantes à avaler. La douleur peut aussi irradier dans l'oreille.

- Epiglottite : inflammation de l’épiglotte (languette cartilagineuse fermant le larynx lors de la déglutition). Elle est rare mais potentiellement grave car responsable de difficultés respiratoires.

 

Quand consulter un médecin ?

  • Difficulté à avaler ou à respirer
  • Fièvre supérieure à 38°. Consultation en urgence si fièvre supérieure à 39°
  • Eruptions cutanées
  • Modifications de la voix ou une toux persistant plus d'une semaine
  • Salivation excessive (surtout chez les enfants)
  • Gonflement du cou ou de la langue
  • Raideur du cou ou de la difficulté à ouvrir la bouche
  • Sang ou du mucus dans la salive.
  • Fatigue persistante
  • Mal de gorge durant plus d’une semaine
  • Maladies ou de traitements diminuant l'immunité : infection par le VIH, traitement par corticoïdes, immunosuppresseurs

 

Symptômes des différents maux de gorge

Symptômes les plus fréquents : 

  • Picotements
  • Sensations de brûlures
  • Difficultés à avaler ou à parler

Mal de gorge d’origine virale 80 % à 90 % des cas : pharyngite ou rhino-pharyngite

  • Toux
  • Eternuements
  • Nez bouché
  • Fièvre modérée (entre 38 et 39°)

Mal de gorge d’origine bactérienne : 10 à 15% des cas

  • Fièvre plus fréquente
  • Gonflement d'une amygdale, qui peut être rouge ou parsemée de taches blanches
  •  Au niveau du cou, on constate souvent un ganglion gonflé et douloureux du côté de l'amygdale atteinte.

Ce type d’angine peut être grave lorsque le streptocoque est du groupe A car elle peut avoir des retentissement sur les articulations, le rein et le cœur. Elle doit donc être traitée rapidement par des antibiotiques.

Touche le plus souvent les jeunes de 5 ans à 15 ans, mais peut également toucher les adultes.

Deux angines très particulières, la diphtérie qui a pratiquement disparu des pays développés avec la vaccination, et la scarlatine qui s'accompagne d'une éruption cutanée.

Infection de l’amygdale (amygdalite) : Après des angines à répétition, il peut survenir une inflammation chronique des amygdales responsable d'une douleur ou d'une gêne à la déglutition peu importante mais qui peuvent augmenter lors de poussées de réchauffement. Les "cryptes" amygdaliennes peuvent se remplir de sécrétions blanchâtres dures, le caseum, d'odeur fétide.

L’épiglottite est généralement due à la bactérie à l’origine de pneumonies et de méningites, Haemophilus influenzae type B (Hib). Cette maladie est devenue exceptionnelle depuis la généralisation de la vaccination contre l'Haemophilus influenzae chez les enfants.

Mal de gorge par irritation:

  • Une réaction allergique aux poils d’animaux, aux moisissures ou au pollen.
  • L’air sec, surtout en hiver lorsque les maisons sont chauffées ou en été à cause de la climatisation.
  • La pollution ou des irritants chimiques comme la fumée de tabac ou l'évaporation de produits chimiques comme les colles, les peintures, les produits ménagers.....
  • Une inflammation pharyngo-laryngée après surmenage vocal.
  • Un reflux gastro-oesophagien provoquant des pharyngites du fait de la remontée du liquide acide de l'estomac vers la gorge : douleur de gorge le matin accompagnée d’une toux sèche (reflux nocturne)

Comment traiter le mal de gorge? Téléchargez l'appli BoBo:

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

  •