Dr Xavier Tillou

  • Profession : Chirurgien

Billets de gigoro1882

Mauvaise haleine

Mauvaise haleine

Appelée aussi halitose, elle peut être gênante au quotidien. Elle est provoquée dans la grande majorité des cas par le développement de bactéries dans la bouche et la surface de la langue.

Facteurs favorisants

  • Ingestion de certains aliments : ail, oignon, anchois, fromage, charcuterie
  • Bourrage alimentaire des dents : nourriture coincé entre les dents en fermentation
  • Tabac
  • Alcool
  • Café
  • Jeun

Causes médicales

  • Caries dentaires
  • Gingivite
  • Maladies parodontales (infection bactérienne des tissus qui entourent et protègent les dents)
  • Mycose buccale ou œsophagienne
  • Infection ORL : Sinusite, Rhinite, Angine
  • Cancer ORL

Consulter un médecin 

  • Douleur de la gorge associée avec fièvre
  • Palpation de ganglion au niveau du cou ou sous la machoire
  • Fièvre inexpliquée apparut en même temps que la mauvaise haleine

Comment traiter la mauvaise haleine? Téléchargez l'appli BoBo:

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

Hémorroïdes

Hémorroïdes

 

Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se forment dans le canal anal ou sur  l’anus.

On distingue 2 types d’hémorroïdes :

  • Les hémorroïdes externes situées au niveau de l’anus. Elles sont plus sensibles que les hémorroïdes internes.
  • Les hémorroïdes internes se forment à la partie inférieure du rectum appelée canal

anal. Elles sont classées selon leur évolution :

1er degré : L’hémorroïde demeure à l’intérieur de l’anus.


2ème degré : L’hémorroïde sort de l’anus au moment de la défécation, et revient en position normale à l’arrêt de l’effort.


3ème degré : L’hémorroïde doit être replacée délicatement avec les doigts après la défécation.


4èmedegré : L’hémorroïde ne peut être replacée à l’intérieur de l’anus.

 

Facteur favorisants

  • Constipation ou de diarrhée chronique
  • Obésité
  • Port régulier de charges lourdes
  • Grossesse
  • Pratique régulière du coït anal.

 

Symptômes

Ils sont souvent intermittents :

  • Démangeaisons ou brûlures anales
  • Inconfort en position assise
  • Saignements avec ou sans une légère douleur lors de la défécation
  • Sensation de corps étranger dans le rectum
  • Sortie par l’anus de protubérances sensibles (seulement dans le cas d’hémorroïdes internes du 2e, 3e ou 4e degré).

Crise hémorroïdaires : symptomes d’hémorroides pendant quelques jours, puis les symptômes se résorbent.

 

Consulter un médecin

Saignement

Douleur

Impossibilité d’aller à la selle depuis plus de 48 heures

Fièvre accompagnant les douleurs anales

 

Traitement préventif

  • Augmenter la quantité de fibres dans l’alimentation : fruits, légumes, céréales e

les pains de grains entiers sont d’excellentes sources de fibres. Les fibres ramollissent les selles et augmentent leur volume, ce qui facilite leur expulsion en douceur.


  • Boire au moins 2L de boisson par jour (alcool exclu).
  • Pratique d’une activité physique régulière pour stimuler le transit intestinal.
  • Ne pas rester assis de longues heures. Si l’on ne peut faire autrement, se lever

régulièrement, pour 1 ou 2 minutes.

  • Aller à la selle régulièrement. Ne pas retarder le moment de déféquer si le besoin se fait

sentir. Plus on attend, plus les selles deviennent sèches et dures. Au moment de la défécation,

  • Eviter de forcer en retenant son souffle pour aller à la selle
  • Ne pas rester assis sur le siège de la toilette plus longtemps qu'il ne le faut 

 

Comment traiter les hémorroïdes ? Téléchargez l'appli BoBo:

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android

Gorge douloureuse

Mal de gorge

Le mal de gorge peut être le signe de plusieurs types de pathologies en fonction de la partie atteinte :

- Pharyngites : inflammation des tissus de la gorge (pharynx). Avaler, parler ou respirer peut-être douloureux.

- Amygdalites : la douleur est plus localisée et siège au niveau d'une ou des deux amygdales. Elle entraîne des difficultés importantes à avaler. La douleur peut aussi irradier dans l'oreille.

- Epiglottite : inflammation de l’épiglotte (languette cartilagineuse fermant le larynx lors de la déglutition). Elle est rare mais potentiellement grave car responsable de difficultés respiratoires.

 

Quand consulter un médecin ?

  • Difficulté à avaler ou à respirer
  • Fièvre supérieure à 38°. Consultation en urgence si fièvre supérieure à 39°
  • Eruptions cutanées
  • Modifications de la voix ou une toux persistant plus d'une semaine
  • Salivation excessive (surtout chez les enfants)
  • Gonflement du cou ou de la langue
  • Raideur du cou ou de la difficulté à ouvrir la bouche
  • Sang ou du mucus dans la salive.
  • Fatigue persistante
  • Mal de gorge durant plus d’une semaine
  • Maladies ou de traitements diminuant l'immunité : infection par le VIH, traitement par corticoïdes, immunosuppresseurs

 

Symptômes des différents maux de gorge

Symptômes les plus fréquents : 

  • Picotements
  • Sensations de brûlures
  • Difficultés à avaler ou à parler

Mal de gorge d’origine virale 80 % à 90 % des cas : pharyngite ou rhino-pharyngite

  • Toux
  • Eternuements
  • Nez bouché
  • Fièvre modérée (entre 38 et 39°)

Mal de gorge d’origine bactérienne : 10 à 15% des cas

  • Fièvre plus fréquente
  • Gonflement d'une amygdale, qui peut être rouge ou parsemée de taches blanches
  •  Au niveau du cou, on constate souvent un ganglion gonflé et douloureux du côté de l'amygdale atteinte.

Ce type d’angine peut être grave lorsque le streptocoque est du groupe A car elle peut avoir des retentissement sur les articulations, le rein et le cœur. Elle doit donc être traitée rapidement par des antibiotiques.

Touche le plus souvent les jeunes de 5 ans à 15 ans, mais peut également toucher les adultes.

Deux angines très particulières, la diphtérie qui a pratiquement disparu des pays développés avec la vaccination, et la scarlatine qui s'accompagne d'une éruption cutanée.

Infection de l’amygdale (amygdalite) : Après des angines à répétition, il peut survenir une inflammation chronique des amygdales responsable d'une douleur ou d'une gêne à la déglutition peu importante mais qui peuvent augmenter lors de poussées de réchauffement. Les "cryptes" amygdaliennes peuvent se remplir de sécrétions blanchâtres dures, le caseum, d'odeur fétide.

L’épiglottite est généralement due à la bactérie à l’origine de pneumonies et de méningites, Haemophilus influenzae type B (Hib). Cette maladie est devenue exceptionnelle depuis la généralisation de la vaccination contre l'Haemophilus influenzae chez les enfants.

Mal de gorge par irritation:

  • Une réaction allergique aux poils d’animaux, aux moisissures ou au pollen.
  • L’air sec, surtout en hiver lorsque les maisons sont chauffées ou en été à cause de la climatisation.
  • La pollution ou des irritants chimiques comme la fumée de tabac ou l'évaporation de produits chimiques comme les colles, les peintures, les produits ménagers.....
  • Une inflammation pharyngo-laryngée après surmenage vocal.
  • Un reflux gastro-oesophagien provoquant des pharyngites du fait de la remontée du liquide acide de l'estomac vers la gorge : douleur de gorge le matin accompagnée d’une toux sèche (reflux nocturne)

Comment traiter le mal de gorge? Téléchargez l'appli BoBo:

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

  •  

Kyste mucoïde

Kyste mucoi de 2

Les kystes mucoïdes  sont des petits kystes de doigts qui se développent près de l’ongle. Le plus souvent ils surviennent chez les personnes après 50 ans.

Ils sont dus à de l’arthrose dans la dernière articulation des doigts qui provoquent la surproduction de liquide articulaire qui va former ce kyste. Un kyste peut se développer sur plusieurs mois et être peu gênant. 

Le contenu de ces kystes est clair. Parfois ils percent à la peau après un choc par exemple et libère un liquide épais et clair semblable à de la super glue.

Quand voir un médecin :

  • - Kyste  volumineux, la peau du kyste est fine et risque de percer
  • - Le kyste perce à la peau de façon répétée
  • - Déformation de l’ongle en regard du kyste (dystrophie unguéale) due à une hyperpression sur la base de l’ongle
  • - Si le kyste perce à la peau il peut se surinfecter et mener à une infection de l’articulation sous-jacente
  • - Il faut consulter en urgence si le doigt est rouge et inflammatoire avec une douleur vous empêchant de dormir
  • - Fièvre associée
  • - Ecoulement purulent du kyste

Comment Traiter?  Télécharger l'App BoBo

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

Acouphènes

Acouphe nes

Les acouphènes sont des sensations auditives d’apparition brutale ou progressive qui ne sont pas causées par un bruit extérieur. Ces sensations peuvent être des sifflements, grésillements, bourdonnements, chuintements et peuvent être perçus d’un seul ou des deux côtés.

Il en existe deux types :

  • Objectifs: (5 % des cas)  Correspondent au bruit d'un organe situé à l'intérieur du corps (ex. : bruit du sang circulant dans un vaisseau du cou et de la tête). Une personne extérieure peut l'entendre. Leur cause doit être recherchée car un traitement est souvent possible
  • Subjectifs: (95 % des cas)  Associés à une pathologie de l'oreille. Ils prennent la forme de bourdonnements d’oreille ou de sifflements, uniquement perçus par le patient.

Consulter un médecin :

  • Symptômes persistent et deviennent gênants au quotidien
  • Apparition après un choc sur la tête
  • Acouphènes pulsatiles (battants)
  • Vertiges ou troubles de l’équilibre
  • Perte de l’acuité auditive 
  • Hyperacousie (hypersensibilité gênante aux sons et aux bruits)
  • Nausées et/ou vomissements
  • Otalgies (douleurs de l’oreille)
  • Fièvre et frissons

Causes : 

  • Les acouphènes "subjectifs", de loin les plus fréquents et sont associés à des troubles de l'audition, les acouphènes sont alors des sons « fantômes » créés par le cerveau.

- Traumatismes acoustiques répétés : écoute d’un son à trop fort volume

- Presbyacousie : une baisse normale de l’audition liée au vieillissement de l’oreille. Après 60 ans, 10 à 20% des personnes ont des acouphènes à un moment ou à un autre

- Bouchon de cérumen (voir fiche de l’App) ou un corps étranger dans l’oreille souvent accompagné d’une baisse de l’acuité auditive

- Otite moyenne : inflammation de l’oreille qui se développe dans une petite cavité osseuse derrière le tympan, en causant souvent des douleurs

- Otospongiose : maladie héréditaire entraînant un dysfonctionnement de l’oreille, responsable d’une surdité

- Maladie de Ménière : affection de l’oreille due à une augmentation de la pression dans le labyrinthe (partie de l’oreille assurant l’équilibre) d'origine inconnue. Elle entraîne des bourdonnements, une baisse d’audition et des vertiges.

- Atteinte du nerf auditif ou de l’oreille interne : médicaments toxiques, infection

  • Les acouphènes "objectifs" sont rares. Ils peuvent être dus à une hypertension artérielle, une anomalie d'une artère du cou et de la tête (artère carotide par exemple). Les acouphènes sont alors battants.

Conséquences : 

  • Problèmes d’endormissement, insomnie
  •  Difficultés de concentration 
  • Anxiété, dépression

Comment les soulager et les traiter ?  Télécharger l'App

 Iphone / ipad    

 - Appareils Android


 

×